Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Univers Magique d'Evy

Je vous invite dans l'univers magique J'espère que vous apprécierez ce voyage Au cœur de mon royaume féerique .. A tous les reflets bleus d'une baguette magique... qui transforme en artiste ,le triste pour le beau.. Ce jardin d'am(i)es peut sembler virtuel...

Les deux bossus

Les deux bossus

 Conte  de Le Roizic

Conte Breton, France

 

 

Pendant certaines nuits de l’année, surtout lorsqu’il y a un peu de lune, on entend les korrigans[1] ou lutins chanter et danser, toujours au son de la même chanson :

Le lundi, le mardi, et le mercredi...le lundi, le mardi et le mercredi..

Un samedi soir, un tailleur bossu revenait de son travail lorsqu’il entendit chanter et danser dans le champ voisin du sentier qu’il empruntait. Il pénétra dans le champ et voyant les lutins s’amuser, il entra dans la danse lui aussi. Mais lassé d’entendre toujours les mêmes paroles de la chanson :

Le lundi, le mardi et le mercredi...le lundi, le mardi et le mercredi...

il finit par ajouter « et le jeudi  ! ».

 

-Tien dit celui qui semblait être le chef de la bande, cella sonne bien !

Et tous reprirent en chœur :le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi 

 Tous trouvèrent que c’était parfait ainsi.

- Il faut le récompenser, dit l’un

- Qu'allons-nous lui donner ? Demanda le chef.

- Enlevons-lui sa bosse ! S’écrièrent-ils tous en chœur.

Et la bosse du tailleur disparut.

Au petit jour le tailleur rentra chez lui tout joyeux.

Le lendemain, dimanche, étonnés, tous ses amis lui demandaient ce qu’il avait fait de sa bosse.

Elle s’est envolée, rpondait-il tout heureux mais il ne voulait pas révéler qui la lui avait enlevée.

Un de ses voisins, tisserand de métier, était bossu comme lui. Il le supplia de lui dire comment il s’était débarrassé de sa bosse. Compatissant, le tailleur lui conta son aventure et l’engagea à faire de même.

Le tisserand partit alors à la recherche des korrigans et les trouva qui dansaient dans un pré du voisinage. Il entra immédiatement dans la ronde et lorsque les lutins eurent terminé de chanter :

Le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi...le lundi, le mardi, le mercredi et le jeudi... il ajouta et le vendredi. 

 Ils répétèrent tous en chœur :Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi.

 Mais ils ne semblaient pas satisfaits.

- Ca ne va pas, dit l’un d’eux.

- Ca vas mal, dit un autre

- Très mal, ajouta un troisième.

- Ca ne peut aller, répétèrent-ils tous ensemble.

- Il faut le punir, dit l’un d’eux.

- Que faut-il faire ? Demanda le chef.

- Lui donner la bosse du tailleur, répondirent-ils en chœur.

Et aussitôt le tisserand se trouva surchargé d’une deuxième bosse.

Il rentra fort attristé  chez lui et n’osait plus sortir, ses clients et ses amis se moquaient de lui.

Il fut si chagriné qu’il mourut avant la fin de l’année.

 

--------------------

Auteur : Le Roizic

Illustration : Légende-et-conte

Ce conte existe aussi des frères Grimm sous le titre" la dance des lutins "

 

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Pauvre Tisserand, il aurait dut rester chez lui :)
Répondre
M
un conte qui ne finit pas très bien....passe une douce journée
Répondre
V
Bonjour
Je te souhaite un très bon mercredi
Nos amitiés
Qing&René
http://mandarinsgz.canalblog.com
Répondre
F
La fin est bien triste c'est dommage :(
Belle soiée Evy
Bisous
Répondre
M
Bonjour Evy , j'adore les contes bretons et les korrigans , normal c'est mes origines coté paternel ! Bonne journée , bisous !
Répondre